Comment bien entretenir son poêle à bois ?

Comment bien entretenir son poêle à bois ?

Comme c’est le cas avec la plupart des appareils, nettoyer et entretenir régulièrement votre poêle à bois permettra de prolonger sa durée de vie.

Mais il est également important, pour des raisons de sécurité, de procéder régulièrement au nettoyage de votre poêle lorsqu’il est utilisé, et de vérifier attentivement son état en début d’hiver, avant de le remettre en marche.

Vieux poêle à bois allumé avec buches devant

Source : GettyImages

Nettoyer la vitre de son poêle à bois

Il peut arriver avec le temps, ou lorsque votre bois de chauffage est trop humide, que de la suie se dépose sur les parois de votre poêle. Ce qui n’est pas très esthétique, ni pratique, surtout lorsque l’on aime admirer les flammes danser derrière la vitre.

Avec des nettoyants spéciaux

Un chiffon doux et quelques produits spécialement conçus à cet usage suffisent cependant à redonner tout son éclat au verre de votre poêle. Attention à ne pas projeter ces produits sur les joints, ils pourraient en effet les « ronger » peu à peu. Et évidemment, n’oubliez pas de mettre des gants lorsque vous vous lancez dans une session ménage !

Avec des produits naturels

Le mieux reste encore de se tourner vers des solutions plus écologiques, comme le savon noir ou le vinaigre.

L’astuce ultime consiste à utiliser les propres cendres de son poêle pour le nettoyer ! Humidifiez une feuille de papier journal et plongez-la dans vos cendres froides. Frottez doucement votre vitre, passez un coup d’éponge pour enlever les traces de cendre et ce sera parfait !

Jeune femme transportant le bac à cendres de son poêle à bois dehors

Source : GettyImages

Entretenir un poêle à bois au quotidien

Lorsque vous nettoyez vos vitres, profitez-en pour inspecter vos joints et votre bac à cendre. S’il vous faut pour votre poêle à bois Deville des pièces détachées, n’attendez pas trop longtemps : un poêle à bois en mauvais état peut se révéler très dangereux.

Les joints

Si les particules censées s’évacuer par le conduit de votre poêle s’échappent en réalité dans les pièces de votre maison à cause de joints en mauvais état, c’est votre santé qui risque d’en pâtir !

Pour tester leur état, rien de plus simple : coincez une feuille de papier au niveau du joint de votre porte et fermez-la. Tirez sur la feuille : si celle-ci vient facilement, c’est que les joints sont à changer.

Le bac à cendre

Vous devez le vider régulièrement, environ une à deux fois par semaine durant l’hiver. Trop de cendres pourraient en effet boucher l’arrivée d’air et rendre difficile le processus de combustion.

Prenez garde à ce que vos cendres soient bien froides lorsque vous les jetez. Si vous avez un jardin, vous pouvez les utiliser en guise d’engrais !

Main de ramoneur avec outil pour nettoyer conduit cheminée

Source : GettyImages

L’entretien annuel d’un poêle à bois

Une fois par an, retirez le déflecteur de votre poêle pour procéder à son nettoyage. Si celui-ci est abimé, pas de panique : il est assez facile de trouver des pièces détachées, de la marque Deville par exemple, sur de nombreux sites en ligne.

Le plus important sera toutefois de faire ramoner le conduit de votre poêle à bois. Vous devez pour cela faire appel à un spécialiste qui s’occupera, deux fois par an, de nettoyer le conduit, et vous délivrera un certificat de ramonage. Ce document est essentiel, c’est lui qui prouvera, en cas de problème avec votre poêle à bois, que vous n’êtes pas en tort et avez bien procédé à son entretien régulier.

Laisser un commentaire

*