La fin du tout pétrole ?

Le pétrole est encore aujourd’hui la source d’énergie qui est la plus utilisée dans le monde. Pourtant, sa production n’est plus comme avant, elle se fait de moins en moins car les quantités exploitables dans les gisements diminuent. D’où la nécessité de recourir aux énergies renouvelables qui sont, par rapport à elle, moins polluantes.

La production mondiale de pétrole en déclin

D’après des statistiques communiquées suite aux analyses effectuées par plusieurs experts dans le monde, l’or noir entame son déclin. Cette constatation a été faite suite à une enquête sur le produit pour l’année 2009. Lors de cette année, la production mondiale en la matière n’a été que de 30 milliards alors qu’elle a présenté beaucoup plus lors des années précédentes. Ce déclin est dû à l’insuffisance en quantité dans les réserves.

Avec ce rythme, il n’y aura pas d’exploitations possibles à un coût acceptable après une période de 50 ans et le prix du produit ne cesserait plus d’augmenter  dans les années à venir.
Cependant, les alternatives ne manquent pas. Mais les plus importantes sont les énergies renouvelables c’est-à-dire celles qui peuvent se régénérer à l’échelle de temps humains et qui ne seront jamais épuisés. Celles-ci sont moins génératrices de pollution d’atmosphères car dégageant moins de CO2.

L’impact économique et environnemental du pétrole

Sur le plan économique, la production énergétique pétrolière est très bénéfique pour les pays producteurs et exportateurs. En seulement 10 années, les pays membres de  l’OPEP ont pu vendre  leurs productions en triplant le prix, avec comme excuse l’invasion de l’Irak par les Américains. Mais il y a aussi des impacts négatifs dont le plus important d’entre eux est l’inflation influencée par le produit.

Comme toute autre énergie fossile, le pétrole a des conséquences négatives pour l’environnement. Le système de chauffage qui se base sur le produit est plus projeteur de gaz à effet de serre et c’est ce qui génère le réchauffement de la planète. D’où l’importance de recourir aux énergies renouvelables existant en quantité illimitées.

Laisser un commentaire

*