Qu’est-ce que le Gaz Naturel Liquéfié ?

Qu’est-ce que le Gaz Naturel Liquéfié ?

Le Gaz Naturel Liquéfié ou GNL est une forme de gaz naturel bien particulière qui est de plus en plus utilisée et demandée puisque sa demande a augmenté de 10% en 2017 dans le monde. Cette forme d’énergie est encore méconnue mais est amenée est devenir une des énergies les plus importantes de la planète dans les prochaines années. Explications sur le Gaz Naturel Liquéfié.

Pourquoi utiliser du Gaz Naturel Liquéfié ?

La GNL est du gaz naturel transformé à l’état liquide. Le GNL se compose principalement de méthane, mais contient aussi un peu d’éthane. Pour liquéfier le gaz naturel, il faut suivre un processus bien particulier appelé cycle frigorifique et notamment refroidir fortement le gaz. Il devient liquide à une température d’environ -161°C. Le GNL est inodore, incolore, non toxique et non corrosif.

La principale raison pour laquelle on liquéfie le gaz naturel est pour faciliter son transport. En effet, les principaux gisements de gaz se trouvent dans des régions ou pays reculés et le transport par gazoduc n’est pas toujours simple et économique. Le Gaz Naturel liquéfié peut, lui, être transporté par bateau, plus précisément sur des méthaniers. Le GNL flottant grandit également beaucoup puisque la construction d’architectures flottantes pouvant stocker et regazéifier le GNL sont plus rapides à développer que les structures classiques.

Est-ce une énergie propre ?

Le GNL est une énergie fossile. Cependant, c’est l’énergie fossile la plus propre. Cette ressource est à la fois abondante, accessible et flexible et s’inscrit parfaitement dans une complémentarité avec les énergies renouvelables. En effet, la combustion du gaz naturel rejette principalement de la vapeur d’eau et seulement un très petite quantité de dioxyde de carbone. Ces émissions sont 30% à 50% plus faibles que pour les autres combustibles. On pourrait par exemple imaginer que le remplacement du charbon dans les centrales électriques permettrait de réduire énormément les émissions de CO2. Cela fait donc du GNL une solution à étudier car la récupération assistée du pétrole reste une méthode polluante.

Laisser un commentaire

*