Lumière sur : le poêle à granules

Aujourd’hui, le marché des poêles à bois en France n’a eu de cesse d’augmenter, avec en 2012, plus de 306 000 poêles vendus, soit un augmentation de 16,5% par rapport aux chiffres de vente de l’année précédente !

Et c’est d’ailleurs le poêle à granulés qui tire son épingle du jeu et attire les convoitises des propriétaires, face au décrochage du fioul et du gaz domestique. Mais comment fonctionne cette énergie ? Pourquoi retrouve-t-elle ses lettres de noblesse ? Vous saurez tout sur le poêle à granules !

Mais qu’est ce qu’un poêle à granules ?

Parfois appelé poêle à pellets, ce type de chauffage, qui ressemble à s’y méprendre à un poêle classique, utilise l’énergie dégagé par des granulés de bois. Ces granules sont fabriquées à partir de déchets 100% naturels de l’industrie du bois (sciure notamment) qui sont ensuite agglomérés par compression pour former des petits granulés. Ce combustible s’utilise ensuite dans un poêle ou une chaudière spécifique et permet non seulement de s’éviter la corvée de bois, mais aussi de profiter d’un feu qui dure bien plus longtemps et en votre absence, grâce à un réservoir.

Pourquoi le poêle à granules est-il une énergie tournée vers l’avenir ?

Utilisant l’énergie du bois et plus spécifiquement les déchets de l’industrie forestière, le poêle à granules est aujourd’hui redécouvert par le marché français qui, contrairement à ses homologues européens, a plébiscité ce type de chauffage bien plus tardivement.

La consommation de granulés de bois est de 2 millions de tonnes en Italie, contre 600 000 tonnes en France.

A la fois source d’énergie la moins couteuse du marché, mais aussi renouvelable, le pellet de bois a aussi la particularité de revaloriser des déchets autrefois inutilisés tout en offrant un chauffage au très fort rendement, autour de 90%, contre 75% pour les poêles à bois rustiques. Une belle installation qui a de l’avenir !

Laisser un commentaire

*